Kyo, entre manga et pop-rock....
La relève pop-rock est assurée ! Kyo débarque sur les ondes en cette année 2003. Avec l’extraordinaire succès du tube Le chemin, on oublie trop facilement que le groupe n’est pas une formation débutante. Sa maturité musicale et son dynamisme font de Kyo LE groupe prometteur de ces prochaines années.


Kyo, un groupe en devenir

Né de l’amitié qui unit déjà les principaux membres du groupe depuis leur enfance parisienne, Kyo a rapidement fait son « chemin » dans le monde musical professionnel. Avec de solides bases (les jeunes gens sont issus de familles musiciennes), Fabien et Florian Dubos, Nicolas Chassagne et Benoît Poher succombent au mouvement grunge des années 94 et forment leur premier groupe. Ils n’ont alors qu’une quinzaine d’années mais fréquentent le même collège des Yvelines, près de Paris, et sont solidement liés par une même passion pour la musique et les mangas japonaises. Kyo, dont le nom est justement emprunté aux mangas, fait ses premiers pas.

Comme de nombreuses formations locales, leur apprentissage passe par la scène. Portés par leur jeunesse et leur fougue, les quatre amis écument les petites salles franciliennes et rencontrent en 1997, lors d’un tremplin rock, Yves Michel Aklé, qui devient leur ami et leur manager. C’est lui qui leur fait signer leur premier contrat chez Zomba (la maison de disque de Britney Spears !) et enregistrer un single Il est temps, qui ne sera malheureusement pas commercialisé. Encouragé cependant par ce premier disque, Kyo continue d’écrire et de composer, accumulant la matière pour un éventuel album. Sur le tournage d’un clip de David Halliday (Pour toi), auquel ils participent, ils parviennent à séduire le fils de Johnny, déjà vedette, et sont engagés sur sa tournée 1999 en première partie. Cette tournée les mène jusqu’en Belgique et en Suisse, et les voit surtout fouler la scène du mythique Olympia.

Désormais lancé, Kyo enregistre son premier album éponyme en mars 2000 (appuyé par Lionel Florence), dans lequel figure Il est temps, et continue les tournées auprès d’artistes confirmés et célèbres (Obispo, Indochine, Placebo,…). La notoriété des groupes qu’ils accompagnent leur sert de tremplin et fait peu à peu parler d’eux. Avec une moyenne d’âge de 21 ans, la formation promet un bel avenir. Mais c’est surtout leur deuxième album Le chemin, sorti en janvier 2003 qui révèle le groupe au public. La cause en est l’extraordinaire succès de Le Chemin, premier extrait qui précède l’opus, superbe chanson enregistrée en duo avec la chanteuse hollandaise Sita (de la même maison de disques). On découvre les quatre jeunes gens à la télévision (en live acoustique au Morning Live de M6 notamment), et Le chemin envahit littéralement toutes les ondes.

L'année 2004 est celle de la consécration. De nombreuses récompenses, la reconnaissance du public (plus de 130 dates de concerts à guichets fermés) et une médiatisation sans pareil. La sortie d'un DVD est un des évènements de l'année. Les jeunes artistes n'ont plus rien à prouver.

Une consécration pour cette jeune formation qui n’en restera sans doute pas là. Avec des influences musicales aussi variées que Nirvana, Alanis Morissette, Noir Désir, Cabrel, Jeff Buckley, ou encore Radiohead, Kyo promet pour longtemps un mélange détonnant de rock anglo-saxon et de textes recherchés.